Permis bateau - Permis international - Bateau et Jet-ski

Cours en semaine et les week-ends !

Votre permis bateau et jet-ski dès 16 ans, en 2 jours de formation !

Cours dispensés par des instructeurs professionnels depuis plus de 10 ans !

En Belgique : Nivelles - Mons - Bruxelles - Liège

Centre agréé par le SPF : n°CPC038

Notre mission

Vous transmettre notre passion et notre expertise de la navigation !

Nous vous accueillons en semaine et les week-ends.

Aucune connaissance de base n'est requise !
photo port licence 1 copie.jpg
salle de cours.jpg

Cours théoriques

La méthodologie d'apprentissage de nos instructeurs professionnels est basée sur la compréhension et permet d'atteindre plus de 95 % de réussite aux examens théoriques de navigation. En limitant le nombre d'élèves, les points importants peuvent être discutés de manière interactive.

En Belgique : sur Nivelles, Bruxelles, Mons et Liège

En semaine et les week-ends !

Cours pratiques

Piloter en toute confiance car nous sommes à vos côtés !

C'est en toute sérénité que vous réaliserez les manœuvres indispensables, aux côtés de nos instructeurs.

Nous vous donnons des techniques simples qui vous permettent d'effectuer de manière naturelle et sûre les manœuvres les plus délicates.

Nos cours pratiques se déroulent à Seneffe

En semaine et les week-ends !

49c67970-339f-4379-bdb5-15525deb1cdc.jpeg

Découvrez nos packs sur mesure !

Quelques témoignages de nos élèves

Nicolas Beausillon

Avis Google Fun Nautic

Excellent service, cours de très bonne qualité, le tout dans une chouette ambiance. A conseiller. Examen réussi du premier coup.

Taureaux Corentin

Avis Google Fun Nautic

Une pédagogie extraordinaire, un professeur gentil et à l'écoute de ses élèves, toujours disponible pour vous aider dans toutes circonstances, des prix tout a faits abordables... Chaudement recommandé, et réussite garantie !!

Nicolas Evrard

Avis Google Fun Nautic

Que du plaisir de la simplicité, et beaucoup d'expérience avec Marc, je ne peux que recommander fun nautique.
Un grand merci 👍👍

Ralp H

Avis Google Fun Nautic

Super experience, en
Un mois et demi permis en poche, matière bien condensée,
L équipe est sympathique père fils, on garde la ligne directrice, à recommander

Daishi Tritrix

Avis Google Fun Nautic

Prise en charge et immédiate des clients.
Professeur ingénieux, structuré et l'écoute des élèves et des différences de niveau.
Dans cette structure , chacun trouvera le moyen de comprendre et de s'épanouir, de prendre confiance, de penser "marin".... , sens de l'humour garanti !!!
une journée de cours stimulante et marrante où on ne vois pas le temps passer. Je vous le conseille à 1000 pourcent, n'hésitez plus.

Préparation aux formations !

Vous préparer à votre formation, oui, mais pas n'importe comment.

Ne foncez pas tête baissée sur ne net à la recherche de formation sur la navigation. Tout d'abord, il y a des formations pour beaucoup de permis différents et en plus dans différents pays. Par exemple, les examens en France ne sont pas les même qu'en Belgique.

De part notre expérience, nous vous dirions : venez vierge de toute formation. Il est plus facile de vous donner les bonnes habitudes, plutôt que de corriger vos mauvaises habitudes

Questions souvent posées sur le permis bateau

Qui doit avoir le permis de navigation ?

À partir du moment où votre embarcation, que ce soit un bateau ou un jet-ski, dépasse les 20km/h, vous devez être en possession d’un permis bateau de plaisance pour naviguer. Ceci est valable en eaux intérieures ou en mer. Il vous faudra donc obligatoirement le « permis eaux intérieures » pour naviguer dans les canaux et le « permis côtier » pour pouvoir naviguer en mer. À eux deux (permis eaux intérieures et permis côtier), ils formeront le permis ou le brevet GÉNÉRAL de navigation de plaisance.

Contrairement à ce qu’on peut penser, il n'y a donc pas de notion de puissance moteur : que vous naviguiez avec 50 cv ou 2000 cv, c'est le même permis : celui du brevet GÉNÉRAL de navigation de plaisance. La notion de puissance moteur n'intervient donc pas. Il s’agit plus d’une question de vitesse qu'une question de puissance. 

Comment obtenir un permis bateau ? 

Le permis bateau et le permis de conduire, tel que vous le connaissez, se ressemblent. En effet, vous devez passer un examen théorique dans l’un des quatre centres d’examens (Bruxelles, Namur, Ostende ou Anvers) ainsi qu’un examen pratique obligatoire dans un des centres agréés comme Fun Nautic, sur un bateau à moteur de plus 6 mètres de longueur et en ordre de circulation.

A quel âge peut-on passer son permis bateau ? 

Jusqu'à 2021, il fallait 18 ans pour obtenir son brevet de navigation de plaisance moteur et voile.. 

La loi de 2022 autorise désormais les personnes à partir de 16 ans, en bonne santé à obtenir son permis bateau.

Dans les faits, vous pouvez présenter votre examen théorique dès 15 ans et passer votre examen pratique lorsque vous avez 16 ans.

Le permis de navigation de plaisance belge est-il reconnu à l'étranger ?

La réponse est OUI. C'est d'ailleurs l'un des permis de navigation le plus reconnu à l'étranger. Passer votre permis à l'étranger serait d'ailleurs une erreur de taille parce que tous les pays ne délivrent pas un ICC, soit le Certificat de Capacité International. De plus, si vous passez votre permis de navigation à l'étranger, vous risquez fort de devoir payer des timbres fiscaux chaque année.

Le permis belge possède un autre gros avantage car une fois que vous l'avez obtenu, vous pouvez demander sa conversion (simple demande administrative) en ICC. La plupart des pays demandent un ICC pour naviguer ou louer un bateau.

Quand vous avez votre permis bateau belge en poche, c'est pour la vie, comme votre permis de conduire !

Comment se déroulent les examens théoriques et pratiques ?

Les examens se déroulent quasiment comme pour un permis de conduire. 

Après avoir suivi un cours théorique, vous devez passer un examen dans un centre du SPF : Bruxelles, Namur, Ostende ou Anvers. C'est vous qui choisissez si vous le réalisez en français ou en néerlandais. 

Plus concrètement,  il faudra obtenir 60% au total et 50% dans chacune des trois parties : sécurité, navigation et réglementation. 

L’examen se compose de 30 questions à choix multiples. C'est le même principe que pour le permis de conduire.

Les examens sont organisés TOUS LES JOURS à Bruxelles- Namur - Ostende - Anvers (en français ou en néerlandais) :

  • Berchem (Posthoflei 5, 2600 Anvers, Berchem) : mardi et jeudi,   09.00 - 12.00 h. et 13.00 - 16.00 h.

  • Bruxelles (Rue du Progrès 56, 1210 Bruxelles): Jeudi, 09.00 - 12.00 h. et  13.00 - 16.00 h.

  • Ostende (Natiënkaai 5, 8400 Ostende) : mardi, mercredi et jeudi, 09.30 - 12.00 h et 13.30 - 15.30 h.

  • Namur (Rue des Bourgeois 7 – Bloc A, 5000 Namur) - NOUVEAU : Lundi, 10.00 - 12.00 h et 13.00 – 15:00 h.

Faut-il un permis bateau et un permis jet-ski ?

La question ne se pose même pas ! Il n'y a qu'un seul type de permis qui couvre autant la navigation sur bateau à moteur que sur jet-ski : c'est le permis de navigation. Cela vous confère donc le droit de piloter un bateau et un jet-ski.

Est-ce que c'est facile d'obtenir son permis bateau ?

Cette question est tout à fait légitime et la réponse est simple : cela dépendra de vous. Ce qui est certain, c'est que le taux de réussite est très élevé si vous suivez des cours théoriques dans notre école de navigation, plutôt que d'étudier seul. Seul … c'est seul car on se trouve face à ses questions et à ses incompréhensions. Par contre, en classe, avec un instructeur professionnel, l'interactivité des cours théoriques est très importante. Notre méthode de cours théorique en 1 jour est extrêmement efficace et amène le score de réussite à plus de 95%.

Qu'est-ce que le Certificat International de Conducteur de bateau de plaisance?

Votre brevet peut vous donner accès au Certificat International de Conducteur de bateau de plaisance, soit  ICC. L'ICC est un permis de navigation reconnu dans la plupart des pays européens, ce qui n’est pas le cas des brevets nationaux qui, eux,  ne sont pas toujours acceptés comme preuve de la capacité à naviguer à l’étranger. Aucun examen n'est nécessaire pour obtenir l'ICC belge qui est valable à vie. Il suffit de disposer du brevet belge adéquat et d’en faire la demande. Il existe sous plusieurs formes, selon l'endroit où l'on navigue et selon le type de bateau utilisé.

Quelles sont les différentes sortes de brevets d’aptitude pour la conduite d’une navire, avec différentes zones de validité? 

Le brevet de conduite restreint est valable dans :

  • Les lacs fermés ;

  • Les eaux intérieures reliées à la mer (à l’exception de l’Escaut maritime inférieur).

 

Le brevet de conduite général est valable dans :

  • Les lacs fermés ;

  • Les eaux intérieures reliées à la mer (à l’exception de l’Escaut maritime inférieur) ;

  • L’Escaut maritime inférieur ;

  • Les ports de la Côte ;

  • La zone allant de la plage à 6 milles marins.

Le brevet de conduite général est suffisant pour un usage privé sur la mer belge (également au-delà des 6 milles nautiques).

 

Le brevet yachtman est valable dans :

  • Les lacs fermés ;

  • Les eaux intérieures reliées à la mer (à l’exception de l’Escaut maritime inférieur) ;

  • L’Escaut maritime inférieur ;

  • Les ports de la Côte ;

  • La zone allant de la plage à 6 milles marins ;

  • La zone comprise entre 6 milles marins et 60 milles marins ;

  • la zone comprise entre 60 milles marins et 200 milles marins ;

Le brevet de navigateur de yacht est maintenant valable partout, même à plus de 200 milles marins

En pratique, cela signifie que si vous êtes titulaires d’un brevet de conduite général, celui-ci est également valable dans les zones où le brevet de conduite restreint est requis. De même, le brevet yachtman est valable partout où le brevet de conduite général et le brevet de conduite restreint sont requis.

De plus, un brevet de radar est délivré aux personnes qui peuvent démontrer leur aptitude à naviguer en toute sécurité sur un navire de plaisance, sur la base des données obtenues par radar.

Les brevets pour les bateaux de plaisance et le brevet de radar sont valables sans limitation de temps.

Les brevets d’aptitude pour la conduite d’un navire et le brevet de radar délivrés par l’administration dans le passé restent valables.

Comment s'inscrire aux examens théoriques ?

Inscription à l'examen théorique (texte repris du site SFP mobilité transport navigation de plaisance)

Le processus d'enregistrement est le suivant :

  • L'inscription se fait en ligne au moyen de votre carte d'identité. Nous vous joignions le lien ICI

  • Pour les étrangers qui ne dispose pas de carte d'identité belge, une procédure spéciale est prévue sur le site.

  • Vous indiquez à quel(s) examen(s) vous souhaitez vous inscrire et choisissez le lieu et l'heure de l'examen.

  • Vous recevrez ensuite un e-mail vous demandant de virer les frais d'inscription sur le numéro de compte ainsi que la communication structurée à mentionner lors du paiement. Pour CHAQUE inscription, vous devez vous acquitter pour CHAQUE examen de la somme de 40 euros (voir structure modulaire). Le remboursement n'est pas possible. La re-réservation est gratuite.

  • Veuillez effectuer le paiement le plus rapidement possible, car si le SPF n'a pas accusé réception de ce montant au moins une semaine avant la date de l'examen que vous avez sélectionnée, votre session d'examen sera automatiquement fermée.  Le remboursement n'est pas possible.

  • Après réception du paiement, vous recevrez une confirmation et une invitation pour l'examen. Vous y trouverez votre numéro d'examen unique que vous devrez avoir pour présenter l'examen.

  • ATTENTION : sans paiement ou lors d’un paiement tardif, vous ne pourrez PAS présenter l'examen !

 

Structure modulaire

  • Les examens théoriques se déroulent étape par étape et sont modulaires : si vous souhaitez obtenir un brevet de conduite général, vous devez présenter deux examens : le brevet de conduite restreint et le complément pour le brevet de conduite général.

  • Le candidat doit s'inscrire séparément pour les deux examens et devra s’acquitter de la somme de 40 euros pour chaque examen. Après que les paiements aient été opérés, dans les délais, le candidat recevra une lettre d'invitation distincte pour les deux examens.

 

A apporter le jour de l'examen :

  • N’oubliez pas de vous munir des invitations aux examens (reprenant le numéro d’examen unique) ainsi que de votre carte d’identité.

  • Vous pouvez utiliser un stylo ou un crayon ainsi qu’une calculatrice simple. Des feuilles de brouillon sont distribuées sur place.

 

Résultat

  • Après l'examen, vous recevrez vos résultats par e-mail le jour même. Si vous n’avez pas réussi, vous devrez recommencer toute la procédure prévue pour présenter l'examen théorique (inscription, paiement, présentation de l'examen).

Lien inscription à l’examen

Vous devez vous connecter vous-même avec votre eID afin de réserver un examen. Lorsque vous avez cliqué sur l’onglet du mois, soyez patients. Il faut un certain temps avant que les dates libres n’apparaissent. Vous pouvez consulter l’agenda pour les 4 prochains mois. Le SPF n'est  malheureusement pas en mesure d'effectuer des inscriptions ou des adaptations manuelles et ils ne sont donc pas en mesure de vous aider ni par téléphone ni par mail.

Matière des examens théoriques

Matières d’examens brevet restreint

Pour obtenir un brevet restreint, le candidat devra réussir un examen comportant 3 épreuves théoriques et réussir un examen pratique :

Parties 1 : « Règlements - Navigation intérieure »  portant sur : 

  • Le « Règlement général de Police pour la Navigation sur les eaux intérieures » (RPNE) ;

  • Le « Règlement de navigation du Canal de Gand à Terneuzen » ;

  • Le « Règlement de police et de navigation du canal de Bruxelles au Rupel et aux installations maritimes de Bruxelles » ;

  • Le « Règlement de la navigation sur la Meuse mitoyenne ».

Partie 2 : « Navigation » portant sur les matières suivantes :

  • La carte des voies navigables et les informations nautiques ;

  • Guides et programmes de navigation sur ordinateur avec AIS ;

  • Instruments nautiques (compas magnétique, loch, sondeur) ;

  • Balisage AISM A et B.

Partie 3 : « Sécurité et Manœuvres » portant sur les matières suivantes :

  • Météo : trouver et comprendre le bulletin météo ;

  • Sécurité : connaissance élémentaire des moteurs de bateaux, prévention et lutte contre les incendies, lutte contre l’envahissement par l’eau, prévention MOB, prévention de la pollution des eaux;

  • Premiers secours : RCP, hypothermie, noyade ;

  • Théorie manœuvres : concepts généraux relatifs aux bateaux de plaisance à moteur et à voile, principes de fonctionnement de l’hélice et du gouvernail, connaissance élémentaire des manœuvres de base pour évoluer avec un bateau à moteur ou à voile, étiquette nautique.

Matières d’examens brevet général

Pour obtenir un brevet général, le candidat devra réussir un examen complémentaire comportant 3 épreuves théoriques et avoir réussi l’examen pratique du brevet restreint depuis moins de 3 ans ou, à défaut, repasser un examen pratique :

Partie 1 : « Règlements - Navigation maritime » portant sur :

  • Le « Règlement international pour prévenir les abordages en mer » (RIPAM) ;

  • Le « Règlement de police et de navigation pour la mer territoriale belge, les ports et les plages du littoral belge » ;

  • Les « Règlements de police et de navigation de l’Escaut maritime inférieur » ;

  • Les « Avis aux navigateurs n° 1 ».

Partie  2 : « Navigation »  portant sur les matières suivantes :

  • Les cartes marines et les informations nautiques, pointage des cartes et utilisation des outils (règles //, rapporteur, compas...) ;

  • Marées et courants (utilisation des annuaires : Reeds, Bloc Marine) ;

  • Instruments nautiques (compas magnétique, loch, sondeur) ;

  • Balisage AISM A (sens conventionnel) ;

  • Détermination du lieu, du cap et de la route, relèvements, navigation électronique (GPS, AIS).

Partie 3 : « Sécurité et Manœuvres » portant sur les matières suivantes :

  • Météo : pression atmosphérique, vent, brouillard, interprétation du bulletin météo ;

  • Sécurité : interventions courantes de dépannage sur les moteurs de bateaux (carburant, pompe à eau, filtres …), installation de gaz à bord, engins de sauvetage, signaux de détresse, assistance, sauvetage, organisation des services de sauvetage en Belgique ;

  • Premiers secours : soins des blessures, techniques d’évacuation ;

  • Théorie manœuvres : techniques de mouillage et description des moyens d’ancrage.

Pour réussir un examen théorique, il faut obtenir, à l’ensemble des épreuves de l’examen, un minimum de 60% des points et un minimum de 50 % à chacune des épreuves séparées. Pour chaque question, une bonne réponse vaut 1 point, une absence de réponse ou une réponse fausse vaut 0 point.

Description des manoeuvres de l'examen pratique

Vous avez droit à 1 heure pour réaliser votre examen.

Veiller à la sécurité sera le mot d’ordre ! Vous devez être attentifs à la fois aux autres utilisateurs des voies navigables, mais également à conserver une vitesse correcte et adaptée. Vous devez également tenir compte des règles de priorité pour naviguer adéquatement et sans danger. Enfin, la communication avec votre équipage se doit d'être présente et efficace. 

Il est important que vous fassiez un briefing concernant la sécurité dès le début de votre navigation et expliquiez concrètement les différents types d’équipement de sécurité et leur utilisation. La météo a un impact sur les conditions de navigation : vous devez donc être aptes à l’expliquer et à vous adapter. Effectuez toujours les vérifications avant le départ, comme le nombre de litres de carburant (qui est un point capital) ou si le cordon coupe-circuit fonctionne correctement. 

​En quittant l’embarcadère, vous devez décrire la méthode que vous utilisez en fonction des amarres et des gardes dont vous vous servirez par rapport au vent (face à vous, parallèle ou sous le vent), par exemple. En sortant de votre lieu d’amarrage, vous devez manœuvrer de manière sécurisée en utilisant adéquatement les bouées de pare-battages.

Lors de votre navigation, vous devez prouver que vous êtes compétents pour tenir cap droit, pour faire demi-tour, pour virer de bord aussi bien sur tribord que sur bâbord, pour faire une marche arrière, etc. Si vous possédez un moteur hors-bord, l’utilisation du trim pour corriger la stabilité devra être démontré. Il conviendra d’utiliser efficacement la marche avant et la marche arrière avec un angle de barre convenable. Vous devez à tout moment garder le contrôle total de votre embarcation et surtout en cas d’arrêt d’urgence. 

Lors de la reprise de l’homme à l'eau, vous devez communiquer efficacement aussi bien avec les personnes à bord qu’avec la personne dans l’eau. Ne perdez jamais le contact visuel avec celle-ci. Approchez-vous du mannequin avec le bon angle, sans oublier la vitesse adéquate pour le reprendre convenablement. Vous devez le récupérer et le hisser à bord de votre embarcation. Enfin, il faudra expliquer les soins que vous donneriez à la personne qui a connu le risque de noyade. 

Lors de l'évènement d’amarrage, vous devez être capables de sélectionner adéquatement un emplacement, si besoin dans une écluse et ceci du bon côté. Assurez-vous que les amarres et les bouées de pare-battages adéquates soient prêtes à être utilisées. Approchez-vous avec une vitesse correcte et avec le bon angle d’approche. Dès que c’est fait, amarrez efficacement l’embarcation au quai ou au mur de l’écluse. Une fois la manœuvre terminée, coupez la motorisation et réalisez les vérifications finales.

​Un candidat a réussi s'il obtient une note d'au moins 60 % à l'examen pratique.
Un repassage ne peut avoir lieu le même jour que celui de l’examen pratique non réussi.

Les erreurs commises dans l'un des points suivants de l'examen pratique entraînent l'arrêt immédiat de l'épreuve pratique et le candidat est instantanément considéré comme ayant échoué : 

  • Ne pas tenir compte des règles de priorité ;

  • Utiliser le cordon coupe-circuit de manière inadéquate ;

  • Ne pas garder le contrôle total du navire à tout moment ; 

  • Toucher avec la coque l’homme à la mer.

Ne choisissez pas entre le permis fluvial et le permis côtier !
Nous formons nos élèves pour le permis général ! Un seul permis qui comprend le permis fluvial et le permis côtier.
Vous ne devrez plus vous poser la question : Où puis-je naviguer?
La réponse : aussi bien dans les canaux, les lacs et les mers en Belgique comme à l'étranger.

Découvrez nos packs sur mesure !