Permis bateau côtier - Permis international - Bateau et Jet-ski

Cours en semaine et les week-ends !

Dès 16 ans, en 2 jours de formation !

Cours dispensés par des instructeurs professionnels depuis plus de 10 ans !

En Belgique : Nivelles - Mons - Bruxelles - Liège

Centre agréé par le SPF : n°CPC038

Notre mission

Vous donner goût à la navigation !
Retrouvez-nous en semaine ou les week-ends
Aucune connaissance de base n'est requise !
port de plaisance.jpg
salle de cours.jpg

Cours théoriques

Nos instructeurs vous expliqueront en détails, de manière très pragmatique les points importants de la navigation en eaux intérieures et en mer. Pas de blabla, pas de mots inutiles, juste les clés de la réussite de vos examens théoriques.

En Belgique : sur Nivelles, Bruxelles, Mons et Liège

En semaine et les week-ends !

Cours pratiques

La clé de la réussite : vous permettre d'apprendre de manière pédagogique, avec des techniques éprouvées par des professionnels de la navigation. Simplement et à votre rythme.

Nos cours pratiques se déroulent à Seneffe

En semaine et les week-ends !

49c67970-339f-4379-bdb5-15525deb1cdc.jpeg

Découvrez nos packs sur mesure !

Un permis de navigation "option côtière"

Nous avons cherché le titre adéquat et c'est le mieux qui existe " option côtière". Car c'est bien une option !

Faisons simple. Comme vous le savez, il y a 2 examens théoriques : le restreint " navigation en eaux intérieures" et le complémentaire "l'option côtière".

Si vous réussissez le restreint, vous avez le droit de recevoir un brevet dans les eaux intérieures et vous pouvez naviguer.

Si vous réussissez le restreint ET le complémentaire, vous pouvez naviguer en eaux intérieures et en mer.

Et si vous réussissez UNIQUEMENT le complémentaire "l'option côtière" ? VOUS N'AVEZ RIEN DU TOUT ! 

Il est donc impératif de réussite l'examen restreint ! Et c'est génial car c'est le plus simple des 2 !!!

Quelques témoignages de nos élèves

Pascal Randour

Avis Google Fun Nautic

Funnautic ou comment réussir son permis ICC et VHF en toute décontraction...
Marc et Anthony au top, toujours disponibles dans la bonne humeur, l'écoute et la bienveillance.
A recommander sans aucune hésitation.

Marjorie Brognez

Avis Google Fun Nautic

Un cours de navigation donné par un vrai marin qui en a dans la tête avec des moyens mnémotechniques, des explications claires, des tableaux simplifiés... mais surtout dans la bonne humeur et avec le sourire! En cette période de confinement, j'ai opté pour la version en ligne avec un peu d'appréhension mais finalement j'en suis ravie. A conseiller sans hésitation et vivement le cours pratique :)

Argyrios Yannakakis

Avis Google Fun Nautic

Le meilleur choix pour comprendre et obtenir ses brevets rapidement. Cours clairs, maitrisés, méthodologie au top! Tout devient beaucoup plus simple avec les bonnes explications et les astuces précieuses tant pour la théorie que pour la pratique. Un tout grand merci.

Patrick Martin

Avis Google Fun Nautic

La matière est conséquente ! Mais l'enthousiasme communicatif de Marc, le formateur, la rend aisément compréhensible et agréable à assimiler.
Bravo pour la méthode intuitive ! Rien à voir avec le "par cœur".
Merci Marc.

Michel Croon

Avis Google Fun Nautic

En deux mots et même un peu plus, un grand professionnalisme, de plus très accessible pendant et après les cours, que ce soit pour une explication supplémentaire ou une aide pour les divers documents.
Budget peut-être conséquent si l'on prend la totale, mais une assurance de réussir sans trop de problème, bien sûr, il faut étudier, mais avec un peu de bonne volonté, cela passe comme une lettre à la poste.
Je recommande Fun Nautic sans aucun problème.
Bonne chance à tous les futurs élèves et marins.

Le permis de navigation, pour tous types d'embarcation ?

Dès que votre embarcation, que ce soit un bateau ou un jet-ski, dépasse les 20km/h, vous devez posséder un permis bateau de plaisance pour naviguer en eaux intérieures ou en mer. Il vous faudra donc obligatoirement le « permis eaux intérieures » pour naviguer dans les canaux et le « permis côtier » pour pouvoir naviguer en mer. A eux deux (permis fluvial et permis côtier), ils constituent ce que l'on appelle le permis ou le brevet GENERAL.

Contrairement à ce qu’on peut penser, il n'y a donc pas de notion de puissance moteur ? Que vous naviguiez avec 50 cv ou 2000 cv, c'est le même permis, celui de navigation de plaisance.

Comment obtenir un permis bateau en Belgique ? 

Pour obtenir votre permis de navigation, vous devrez présenter un examen théorique et un examen pratique. L’examen théorique coûte 40 €. Vous pouvez choisir le centre d'examens de votre choix parmi les quatre proposés en Belgique. Les questions sont identiques, quel que soit le centre. Ne vous imaginez donc pas que c'est plus facile de passer son examen dans un centre plutôt que dans un autre. Si vous échouez à l'examen, vous pouvez le représenter autant de fois que vous voulez, mais pas la même journée. Évidemment, vous devrez repayer 40 € chaque fois que vous présentez l'examen que vous avez échoué.

Passer son permis bateau, oui, mais à quel âge ? 

En 2022, la loi a changé. En effet, avant, il fallait 18 ans pour prétendre à son brevet de navigation de plaisance, moteur et voile. Mais, désormais, toute personne âgée de 16 ans et en bonne santé peut obtenir son permis bateau.

Pour être davantage précis, vous avez même la possibilité de présenter l’examen théorique dès 15 ans et puis de passer la partie pratique quand vous avez 16 ans.

Un permis de navigation reconnu à l'étranger, c'est un MUST !

Tous les permis de navigation ne se valent pas. Chaque pays à son propre « permis » de navigation. La Belgique, elle, permet dès réception du permis de navigation de plaisance -que ce soit uniquement pour les eaux intérieures ou pour les eaux intérieures + le côtier- de le convertir en ICC (Certificat de Capacité International). Cet ICC est l'une des preuves les plus reconnues à l'étranger !

Un coup d'œil sur les examens théoriques

Obtenir un permis GÉNÉRAL de navigation de plaisance impose la réussite de deux examens distincts. Le premier est axé sur la navigation en eaux intérieures avec la sécurité à bord des navires, la réglementation et les points importants de la navigation avec la priorité entre navires. Le second est axé sur la navigation en mer appelée option « côtier » et possède également les mêmes parties : sécurité, navigation et réglementation en mer. La réussite de ces deux examens vous donnera droit au permis GÉNÉRAL de navigation. En plus de ces examens théoriques, il vous faudra réussir la partie pratique dans un centre agréé. Tout compte fait, c'est assez semblable au permis de conduire voiture.

  • Berchem (Posthoflei 5, 2600 Anvers, Berchem) : mardi et jeudi,   09.00 - 12.00 h. et 13.00 - 16.00 h.

  • Bruxelles (Rue du Progrès 56, 1210 Bruxelles): Jeudi, 09.00 - 12.00 h. et  13.00 - 16.00 h.

  • Ostende (Natiënkaai 5, 8400 Ostende) : mardi, mercredi et jeudi, 09.30 - 12.00 h et 13.30 - 15.30 h.

  • Namur (Rue des Bourgeois 7 – Bloc A, 5000 Namur) - NOUVEAU : Lundi, 10.00 - 12.00 h et 13.00 – 15:00 h.

 

Le permis de navigation : bateau et jet-ski ?

Cette question revient fréquemment. Contrairement aux idées reçues, il faut un permis pour piloter un jet-ski. Une fois que vous avez votre permis de navigation, vous pouvez piloter aussi bien des bateaux que les jet-skis.

L'obtention du permis de navigation de plaisance, est-ce difficile ?

Avec les bons outils, une bonne méthodologie, en suivant une formation avec des instructeurs professionnels, la réussite est bien plus assurée que si vous étiez seuls. Que ce soit pour la voile ou pour les bateaux à moteur, nos formateurs décomposent les points importants pour les eaux intérieures ainsi que pour la mer. Notre méthode d'apprentissage, basée sur la compréhension et l’interaction, amène le taux de réussite à plus de 95 %.

Un ICC, qu'est-ce que c'est?

Un ICC est une valeur sûre. Une preuve reconnue en Belgique comme dans tous les pays d'Europe. Le Certificat de Capacité International reprend le type de bateau que vous pouvez piloter ainsi que les zones de navigation qui vous sont permises. L'obtention de l’ICC se fait sur simple demande. Transformer son brevet belge en ICC est donc très simple. En cas de contrôles maritimes, et, certainement, lors de locations de bateau ou de jet-ski, il vous sera demandé. Le prix de la conversion revient à environ 70 €.

Quelles sont les zones de navigation en fonction de votre brevet ?

Le brevet de conduite restreint est maintenant demandé pour conduire un bateau ou un jet-ski dans les lacs fermés ainsi que dans les eaux intérieures où il y a la mer (à l’exception de l’Escaut maritime inférieur).

Le brevet de conduite général est valable dans les mêmes zones que celles où le brevet restreint est requis, mais s’étend également jusque dans les zones suivantes :

  • l’Escaut maritime inférieur ;

  • les ports qui donnent accès à la mer et allant de la plage à 6 milles marins.

S’il s'agit d'un usage privé et non professionnel dans les mers belges, votre permis de conduite général vous permet de naviguer plus loin que les 6000 nautiques.

 Les zones accessibles avec le brevet yachtman sont plus vastes et s’étendent jusqu'aux zones :

  • comprises entre 6 milles marins et 60 milles marins ;

  • comprises entre 60 milles marins et 200 milles marins.

Naviguer à plus de 200 milles nautiques ? Maintenant le brevet yachtman vous l'autorise

Le brevet général de navigation surpasse le brevet restreint : vous pouvez donc circuler dans les mêmes zones que celui-ci. Il en est de même pour le brevet de yachtman qui vous permet de naviguer aussi bien dans les zones autorisées avec le brevet général que celui des eaux intérieures. Bonne nouvelle, ces permis sont délivrés pour la vie.

Vous désirez naviguer à l'aide d'un radar ? Vous devez présenter un examen d'aptitude prouvant votre capacité à naviguer en toute sécurité sur base de données d'un radar.

Les brevets de navigation entérinés par les administrations dans le passé : brevet général, brevet des eaux intérieures,  brevet yachtman et le brevet radar sont toujours valables.

Comment s'inscrire aux examens théoriques ?

Inscription à l'examen théorique (texte repris du site SFP mobilité transport navigation de plaisance)

Le processus d'enregistrement est le suivant :

  • L'inscription se fait en ligne au moyen de votre carte d'identité. Nous vous joignions le lien ICI

  • Pour les étrangers qui ne dispose pas de carte d'identité belge, une procédure spéciale est prévue sur le site.

  • Vous indiquez à quel(s) examen(s) vous souhaitez vous inscrire et choisissez le lieu et l'heure de l'examen.

  • Vous recevrez ensuite un e-mail vous demandant de virer les frais d'inscription sur le numéro de compte ainsi que la communication structurée à mentionner lors du paiement. Pour CHAQUE inscription, vous devez vous acquitter pour CHAQUE examen de la somme de 40 euros (voir structure modulaire). Le remboursement n'est pas possible. La re-réservation est gratuite.

  • Veuillez effectuer le paiement le plus rapidement possible, car si le SPF n'a pas accusé réception de ce montant au moins une semaine avant la date de l'examen que vous avez sélectionnée, votre session d'examen sera automatiquement fermée.  Le remboursement n'est pas possible.

  • Après réception du paiement, vous recevrez une confirmation et une invitation pour l'examen. Vous y trouverez votre numéro d'examen unique que vous devrez avoir pour présenter l'examen.

  • ATTENTION : sans paiement ou lors d’un paiement tardif, vous ne pourrez PAS présenter l'examen !

 

Structure modulaire

  • L'obtention du permis de navigation de plaisance se fait étape par étape. Le brevet yachtman arrive après le permis général. Vous devez donc réussir le permis général : permis restreint et complémentaire. Seulement après cela, vous pouvez présenter les examens pour le brevet yachtman.

  • Lorsque vous vous inscrivez à un examen théorique, il vous en coûtera 40 €.

 

A apporter le jour de l'examen :

  • N’oubliez pas de vous munir des invitations aux examens (reprenant le numéro d’examen unique) ainsi que de votre carte d’identité.

  • Vous pouvez utiliser un stylo ou un crayon ainsi qu’une calculatrice simple. Des feuilles de brouillon sont distribuées sur place.

 

Vos résultats dans les cinq minutes

  • Vous n'avez pas le temps d'avoir mis un pied en dehors du centre d'examens théoriques de navigation, que vos résultats sont déjà disponibles dans vos mails. Si vous avez échoué, vous pouvez représenter l'examen mais pas immédiatement. Il faudra bien évidemment payer à nouveau votre repassage d'examens.

Comment vous inscrire via le lien ?

Très simple et efficace : il vous suffit de vous munir d’un lecteur de carte d'identité ou de l'application Itsme pour avoir accès, via un lien, aux agendas pour les quatre prochains mois. Si vous présentez le brevet général de navigation, vous devez prévoir une inscription, mais vous devez vous réinscrire pour présenter le permis complémentaire (option « côtier »). Vous pouvez, évidemment, présenter les deux examens le même jour.

Matière des examens théoriques

Matières d’examens brevet restreint

Pour obtenir un brevet restreint, le candidat devra réussir un examen comportant 3 épreuves théoriques et réussir un examen pratique :

Parties 1 : « Règlements - Navigation intérieure »  portant sur : 

  • Le « Règlement général de Police pour la Navigation sur les eaux intérieures » (RPNE) ;

  • Le « Règlement de navigation du Canal de Gand à Terneuzen » ;

  • Le « Règlement de police et de navigation du canal de Bruxelles au Rupel et aux installations maritimes de Bruxelles » ;

  • Le « Règlement de la navigation sur la Meuse mitoyenne ».

Partie 2 : « Navigation » portant sur les matières suivantes :

  • La carte des voies navigables et les informations nautiques ;

  • Guides et programmes de navigation sur ordinateur avec AIS ;

  • Instruments nautiques (compas magnétique, loch, sondeur) ;

  • Balisage AISM A et B.

Partie 3 : « Sécurité et Manœuvres » portant sur les matières suivantes :

  • Météo : trouver et comprendre le bulletin météo ;

  • Sécurité : connaissance élémentaire des moteurs de bateaux, prévention et lutte contre les incendies, lutte contre l’envahissement par l’eau, prévention MOB, prévention de la pollution des eaux;

  • Premiers secours : RCP, hypothermie, noyade ;

  • Théorie manœuvres : concepts généraux relatifs aux bateaux de plaisance à moteur et à voile, principes de fonctionnement de l’hélice et du gouvernail, connaissance élémentaire des manœuvres de base pour évoluer avec un bateau à moteur ou à voile, étiquette nautique.

Matières d’examens brevet général

Pour obtenir un brevet général, le candidat devra réussir un examen complémentaire comportant 3 épreuves théoriques et avoir réussi l’examen pratique du brevet restreint depuis moins de 3 ans ou, à défaut, repasser un examen pratique :

Partie 1 : « Règlements - Navigation maritime » portant sur :

  • Le « Règlement international pour prévenir les abordages en mer » (RIPAM) ;

  • Le « Règlement de police et de navigation pour la mer territoriale belge, les ports et les plages du littoral belge » ;

  • Les « Règlements de police et de navigation de l’Escaut maritime inférieur » ;

  • Les « Avis aux navigateurs n° 1 ».

Partie  2 : « Navigation »  portant sur les matières suivantes :

  • Les cartes marines et les informations nautiques, pointage des cartes et utilisation des outils (règles //, rapporteur, compas...) ;

  • Marées et courants (utilisation des annuaires : Reeds, Bloc Marine) ;

  • Instruments nautiques (compas magnétique, loch, sondeur) ;

  • Balisage AISM A (sens conventionnel) ;

  • Détermination du lieu, du cap et de la route, relèvements, navigation électronique (GPS, AIS).

Partie 3 : « Sécurité et Manœuvres » portant sur les matières suivantes :

  • Météo : pression atmosphérique, vent, brouillard, interprétation du bulletin météo ;

  • Sécurité : interventions courantes de dépannage sur les moteurs de bateaux (carburant, pompe à eau, filtres …), installation de gaz à bord, engins de sauvetage, signaux de détresse, assistance, sauvetage, organisation des services de sauvetage en Belgique ;

  • Premiers secours : soins des blessures, techniques d’évacuation ;

  • Théorie manœuvres : techniques de mouillage et description des moyens d’ancrage.

Pour réussir un examen théorique, il faut obtenir, à l’ensemble des épreuves de l’examen, un minimum de 60% des points et un minimum de 50 % à chacune des épreuves séparées. Pour chaque question, une bonne réponse vaut 1 point, une absence de réponse ou une réponse fausse vaut 0 point.

Un coup d'œil sur les manœuvres de votre examen pratique

Vous disposez d'une heure pour effectuer vos manoeuvres d'examen.

Vous devez prendre en considération la présence des autres navigateurs sur les voies navigables tout en gardant un vitesse adaptée. Dans cet optique, vous devez assurer une veille permanente et efficace. Face aux autres navires, vous devez respecter les règles de priorité afin de naviguer convenablement en leur présence. À bord de votre navire, veillez à communiquer le plus consciencieusement possible. 

Avant de vous mettre en route, vous devez faire un état des lieux de la sécurité. Vous devez impérativement indiquer le lieu où le matériel de sécurité disponible se situe ainsi que son utilisation en cas de procédure d'urgence. Vous devez être capables d’expliquer l’impact des conditions météos prévues sur votre façon de naviguer : possibilité de vagues, vent de mer, vent de terre, … Exécutez directement les contrôles avant votre départ. Lorsque vous démarrez le moteur, vous devez réaliser les vérifications appropriées. Si nécessaire, contrôlez le bon fonctionnement du cordon coupe-circuit. 

 

Avant d'appareiller, vous devez exposer, même en partie, la méthode à utiliser pour les amarres et les gardes et ceci en considérant le fait d’être au vent, sous un vent parallèle au ponton ou sous le vent. La sortie de votre emplacement d’amarrage doit s’effectuer correctement et de manière totalement sécurisée.

 

Lors de la navigation vous devez prouver que vous êtes à même de tenir un cap droit, en marche avant et en marche arrière, de faire demi-tour, de virer de bord aussi bien sur tribord que sur bâbord ou faire une marche arrière, etc. Si vous possédez un moteur hors-bord, l’utilisation du trim pour adapter la stabilité devra être démontrée. Utilisez efficacement la marche avant ou la marche arrière avec un angle de barre acceptable. Vous devez à tout moment garder le contrôle total de votre navire et surtout en cas d’arrêt instantané. 

Communiquer efficacement avec l’équipage ainsi qu’avec l’individu en difficulté dans l’eau constitue une compétence à acquérir. L'approche du mannequin doit se faire à vitesse acceptable et avec un angle adapté, tout en conservant un contact visuel avec celui-ci. Une fois que vous avez saisi correctement le mannequin, vous devez le remonter à bord du navire et expliquer les soins adéquats que vous lui auriez donnés après avoir subi un risque de noyade. 

Lors de l’épreuve d’amarrage, vous devez être capables de sélectionner correctement un emplacement, éventuellement dans une écluse (et donc choisir le bon côté). Assurez-vous que les amarres et les bouées de pare-battages adéquates sont prêtes à l’utilisation. Dirigez-vous avec une vitesse correcte et avec le bon angle d’approche. Une fois fait, amarrez minutieusement le navire au quai ou éventuellement au mur de l’écluse. Dès que votre amarrage est terminé, coupez le moteur et faites les contrôles finaux.

Pour réussir votre examen pratique, vous devez atteindre une note minimum de 60 %.
Il n'est pas autorisé de repasser l’examen le même jour. Vous devez prendre rendez-vous pour une autre date.

Voici la liste des erreurs graves qui constituent l’arrêt immédiat de votre examen :

  • Ne pas respecter les règles de priorité et réagir incorrectement ;

  • Stopper le navire par omission du coupe-circuit ;

  • Perdre totalement le contrôle de votre bateau ; 

  • Percuter ou ne pas reprendre correctement le mannequin.

Opter pour le permis général de navigation de plaisance
Pourquoi devoir faire un choix entre la navigation dans les eaux intérieures et la navigation en mer ? Il est inutile de vous astreindre à faire un tel choix. Toutes nos formations vous donneront les connaissances nécessaires pour présenter les examens du permis restreint ainsi que le complémentaire option « côtier ».

Découvrez nos packs sur mesure !